Forum de RPG - Nous sommes actuellement en été 5015, les hubots sont de plus en plus répandus dans les foyers depuis maintenant un siècle... [Reprise de Real Humans]
 

Partagez|

[PV Kurosaki] J'étouffe sous Paname

avatar
Emilia MoonCréatrice ♕
Messages : 104
Voir le profil de l'utilisateur http://neohumans.forumrpg.org
MessageSujet: [PV Kurosaki] J'étouffe sous Paname  Dim 27 Sep - 15:19


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
J'étouffe sous Paname

Emilia Moon & Kurosaki Shin

Je rentre dans l'enfer de Paname, là où le monde s'entasse et marche à la vitesse du son pour attraper leur train. Je suis dans le sous-sol le plus délinquant de Paname. Vite. Très vite. Mes pas sont au rythme de la musique qu'on entend au loin, jouée par pauvre homme, n'ayant pas de maison, voulant gagner un peu de quoi vivre. Je passe près de lui et lui donna une pièce, d'un petit sourire de tristesse que mon code m'apprend à faire. Être humaine, marcher vite, trouver le train et rentrer chez moi.
Ma matinée était horrible. Je cherchais dans une bibliothèque un livre, pour m'instruire sur la vie humaine et y ressembler du mieux possible. Mais une violente bagarre a eut lieu. Je suis sortie le plus vite possible, sans me faire remarquer. Pour arriver dans ce métro à la recherche de ma ligne pour rentrer chez moi, au calme.
On me bouscule, c'est l'heure de pointe, je déteste cette heure. Les sous-terrain puent la sueur et l'odeur de pisse. Vivement que je sorte. J'arrive enfin au quai de mon train. 2min, rapide, plus qu'à attendre. Je regarde à gauche et droite, et remarque un homme me regardant de travers. Mon dieu, ne me regarde pas comme ça je n'ai rien fait. Le train arrive enfin, je rentre dans le wagon, l'homme en face de moi. Je panique, son air est méchant, je sens qu'il me veut quelque chose. Qu'est-ce que j'ai fais ? J'essaye de me reculer, aller ailleurs. Mais le wagon est bondé, je suis collée-serrée à tout ces gens et hublots. À l'aide ... Je veux rentrer.
L'homme se colle contre moi et me souffle à l'oreille, je ne comprend pas ce qu'il me dit, je panique. Il me fait peur... Je m'accroupi et hurle de toute mes forces. Le silence rempli le wagon, je lâche une fausse larme qui coule sur ma joue. On doit me prendre pour une folle...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Kurosaki ShinJeune Padawan
Messages : 8
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [PV Kurosaki] J'étouffe sous Paname  Dim 27 Sep - 20:15



Déviance comportementale

Admettre quand on va trop loin...


Uot ne journée comme les autres. J'ai commencé par me lever, me préparer, manger le petit déjeuner puis je pars pour la fac. Un cours, deux cours... Pause. Et on reprend. Sourire, dire bonjour avec entrain, écouter et raconter notre week-end, ce qu'on fait en soirée, ce qu'on a prévu pour demain... peu importe, tout ça m'ennuie. Je fais semblant comme toujours. Une fois les cours finis, je souffle. Enfin, c'est terminé. Je me dirige droit vers le café en face de la fac. Ils m'attendent. Ce soir, on a prévu une réunion. La première de la saison ! Je l'attendais impatiemment. Deux hommes, une femme sont attablés au fond de la salle et discutent en regardant d'un air mauvais, les gens qui sont assis avec leur pseudo humains à côté. Ils me font vomir. Certains sont même en train de leur tenir la main... Je n'ose même pas imaginer leur relation. La conversation est animée entre le trio. Ils parlent de nos futures actions. Apparemment ça va être chaud cette année. De plus en plus, la société accepte les relations humain-machines et... C'est encore pire que de se payer une poupée gonflable... Les considérer comme des humains, et puis quoi encore !

Je leur souris en m'asseyant à leurs côtés. Ils me saluent avec un sourire distraits. L'enjeu de la conversation est grand. Mais nous ne pouvons nous attarder. Je prends un café à emporter et on file vers le train. Aucun d'entre nous ne souhaiterait être en retard pour cette réunion. Je sens mon coeur battre et mon sang bouillir dans mes veines. Il me faut de l'action.

Dans le train, c'est l'enfer. C'est la sortie des bureaux et on peut à peine respirer. On s'engouffre dans la rame, comme on peut. Soudain, un des hommes de l'association se tourne vers nous et nous fait un signe. Une jeune fille l'air perdue et apeurée se tient devant nous, seule. Mes collègues s'échangent un regard entendu. Je ne comprends pas sur le moment. Un de mes collègues s'en rapproche. C'est une Hubot...

Je fais signe à mes amis. Il ne faut pas attirer l'attention ici... C'est trop dangereux... TROP TARD. On va avoir des ennuis... La jeune fille hurle et tout le monde se retourne vers nous. Je me fraye un chemin vers mon collègue et le pousse. Je lui fais signe qu'il y a trop de monde. il n'a pas l'air d'accord, mais se plie à ce que je lui dis. Mine de rien, j'ai un certain statut au sein de l'association. Mes précédentes actions ont suscité beaucoup de respect de la part des autres membres. En même temps, l'intelligence n'était pas forcément le fort de tout le monde et ma capacité à mener des actions qui soient à la fois sécurisée mais avec un impact efficace, a assis ma réputation au sein du groupe.

La foule se détourne de nous. Je passe pour le sauveur, il n'y aura pas plus de vagues. Ouf, on a eu chaud !

Avec un sourire rassurant sur le visage, je me tourne vers la petite hubot, qui commence à pleure... Non mais sérieusement ? on n'a encore rien fait !  Heureusement que je savais contrôler mes expressions. Cela me dégoûtait d'aider une Hubot, mais bon pas le choix.

"Tout va bien Mademoiselle ? N'ayez crainte, rien ne peut vous arriver. Vous pouvez vous relever ? Vous avez mal quelque part ?"

Codage by TAC
avatar
Emilia MoonCréatrice ♕
Messages : 104
Voir le profil de l'utilisateur http://neohumans.forumrpg.org
MessageSujet: Re: [PV Kurosaki] J'étouffe sous Paname  Mer 30 Sep - 11:28


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Douleur de ne pas être

Emilia Moon & Kurosaki Shin

"Tout va bien Mademoiselle ? N'ayez crainte, rien ne peut vous arriver. Vous pouvez vous relever ? Vous avez mal quelque part ? »


Je lève les yeux vers l’homme tout en reprenant mes esprits, séchant une larme en essuyant ma joue. Que s’est-il passé? Je le regarde en me demandant si je peux vraiment faire confiance à ses mots. Il connait cette personne qui est venu me provoquer, feraient-ils partie de ce fameux clans des 100% Humans, auraient-ils devinés ce que je suis malgré mes efforts pour le cacher ? Je suis en danger si c’est le cas, je suis une enfant de Iwa, j’ai le code que ces gens voudraient effacer à tout prix. Mais je dois lui répondre… Je me sens mal, mon liquide circule à une vitesse folle dans mon coeur, j’en ai peur de devenir bleu.

 Ça va, merci.

Ma voix est sèche et tremblante, j’ai peur et ça se sent à cinquante kilomètres. Diable cette journée est vraiment une horreur ! Toujours qu’une seule envie, rentrer chez moi.  Mais peut-être ont-ils un doute sur ma nature? Je dois jouer au maximum, pour au moins essayer de faire passer le doute. Ils n’ont pas pu voir la couleur de mes yeux puisque je porte des lentilles, ni mon ouverture sur la nuque comme je l’ai caché. Alors comment-a-t-il pu deviner ma nature? Je suis si froide que ça ? Encore des efforts à faire pour être humaine... Que ferait une humaine à ma place? Comment aurait-elle réagi ? Mes pensées filent à la vitesse de la lumière dans mes circuits, encore une choses qui me rend peut-être "supérieure" aux humains. Je suis une machine…
Je ne peux pas bouger et donc fuir, cette option n'est pas la bonne. Il me faut lui répondre, ou ne rien dire. Qu’elle expression faire? Surtout pas laisser apparaître mon sentiment d’être démasqué, alors, que faire? Je me lève, et le regarde timidement les yeux encore humides.

 Mais qu’est-ce qu’il lui prend ? Vous m’avez prit pour un robot ou quoi satané 100% Humans !

Je l’ai dis, je ne sais pas pourquoi j’ai dis cela, mais c’est trop tard. Je me sens mal, mais la colère a été plus forte que moi. La fatigue, si je peux appeler cela comme ça, est trop forte pour que je puisse me contenir. Quand est-ce que je pourrais enfin avoir une vie normale ?  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [PV Kurosaki] J'étouffe sous Paname  

[PV Kurosaki] J'étouffe sous Paname

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» La diaspora veut retourner en Haïti sous condition
» Obama fait campagne sous la pluie alors que McCain annule...
» Un sous-commissariat à Grand'Ravine
» Un temple sous terre [PV Kusari]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Neohumans :: Paname :: • Le centre-ville :: Le metro-